Guide de survie de la Fête nationale 2016

FÊTER AVEC PASSION.
CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Il est important d'allier fête et modération car l'une ne va pas sans l'autre.

Bien sûr, l'alcool a sa place dans les célébrations, mais il ne faut pas que les abus d'une petite minorité gâche le plaisir de la grande majorité. Nous souhaitons que notre Guide de survie, qui incite à la modération, contribue à rendre cette journée aussi sûre que festive. Virer une brosse, même le jour de la Fête nationale, c'est virer une brosse de trop.

Nos actions de cette année veulent encourager les gens à célébrer le Québec. Nous insistons sur l'importance de fêter, et de fêter ensemble, en rappelant que la modération n'est pas une punition, mais bien une condition du plaisir et même un gage de succès de la Fête nationale.

Fêtons donc le Québec à fond la caisse, mais pas jusqu'au fond de la caisse.

Téléchargez le guide Educ'alcool

DEVENEZ AMBASSADEUR DE LA MODÉRATION :
AGITEZ VOTRE FANION !

L'invitation lancée aux fêtards de véhiculer eux-mêmes le message de modération par la distribution, conjointement avec la police de Québec, de fanions bleus et blancs. Éduc'alcool et le Service de police de la Ville de Québec tiendront en effet un stand de 14 heures à minuit, le 23 juin, afin de remettre des milliers de fanions aux couleurs de la Fête nationale invitants tous les Québécois non seulement à fêter le Québec avec passion, mais à se faire eux-mêmes les porte-parole de la modération.

Procurez-vous le fanion, BONNE FÊTE NATIONALE, et agitez-le fièrement

Fête Nationale 2016

CONSEIL D'AMI

C’est la Fête nationale, tout le monde vire au bleu et blanc ! Sans pour autant virer fou. À la Fête nationale, on fête à fond la caisse, mais pas besoin de fêter jusqu’au fond de la caisse, n’est-ce pas ?

Mais pour fêter le Québec gaiement, inutile de chercher à battre des records au concours de la cuite. Après tout, pourquoi risquer de gâcher une si joyeuse journée ?

5 TUYAUX
POUR SURVIVRE À LA FÊTE NATIONALE

  • Cassez la croûte. Il ne s’agit pas de grignoter une poignée de croustilles entre deux pintes. Avant de prendre un verre, offrez-vous un repas digne de ce nom. C’est jour de fête, après tout !
  • Tournée générale ? Tout le monde ne boit pas au même rythme, c’est bien connu. Il n’y a donc pas de mal à passer son tour ou à s’abstenir tout court. Un truc ? Payez la traite à deux ou trois amis à la fois, pas plus. Et passez à l’eau avant de prendre un verre de trop.
  • Hydratez-vous ! L’eau n’est peut-être pas la boisson officielle de la Fête nationale. Pourtant, il n’y a rien de tel qu’un Saint-Laurent bien frappé entre deux pintes pour garder les fêtards – d’un jour ou de toujours – frais et dispos plus longtemps.
  • Allez-y mollo ! Du petit verre entre copains à la virée sans lendemain, le chemin est parfois court. Donnez-vous une vraie bonne raison de ne pas dépasser les bornes en faisant des plans concrets pour le lendemain. Puis, modérez-vous pour être certain d’arriver à les mener à bien.
  • Lendemain de veille . Même après une bonne nuit de sommeil, même quand vous avez métabolisé tout ce que vous avez bu et même si le taux d’alcool dans votre sang est revenu à zéro, vous n’êtes pas forcément en pleine possession de vos moyens. Est-ce que l’ivresse aurait des effets prolongés ? Et comment.

Prendre une cuite, même juste une fois et même le jour de la Fête nationale, c’est prendre une cuite de trop. Rappelez-vous une chose : en toutes circonstances, la modération a bien meilleur goût.

PRENDRE UN VERRE, D’ACCORD, MAIS LEQUEL ?

guide comparatif sur la quantitée d'alcool par type de consommation

Il y a autant d’alcool dans un verre de bière, un verre de vin, un verre de vin fortifié que dans un verre de spiritueux. C’est ce qu’on appelle un verre standard.

Quant au cidre, aux liqueurs à base de malt et aux boissons prémélangées, qui se boivent généralement, mais pas toujours, dans un verre de 140 ml / 5 oz, il faut tenir compte du pourcentage d’alcool indiqué sur la bouteille, qui varie de 2,5 % à 20 %.

educalcool.qc.ca/standard